× Bidding has ended on this item.

Adoration des Mages

PIETER COECK VAN ALST (entourage)

Listing Image
Estimated Price Range $100,000.00 to $200,000.00
Minimum Bid $200,000.00  ( $200,000.00 + $100.00 )
Bid
$
Buyer Final Fee
  • 5.00 %
Type of item
Item description

AUCTION DETAILS

Current Price $200,000.00   ( ) Active
 
Description

vers 1540

106 x 90cm

Certificat René Millet Expertise

Ce triptyque nous présente trois épisodes de l’enfance du Christ. Entre une

adoration des bergers sur le volet de gauche et la circoncision sur celui de droite, le

panneau central, majestueux, nous montre, les rois Mages venant se prosterner devant

l’Enfant Jésus. La scène est actualisée à l’époque du peintre, les personnages y sont vêtus à

la mode de la Renaissance, dans le but d’actualiser le message divin. On reconnait sur les

trois panneaux le couple familier de Marie, en bleu, et Joseph, en rouge. L’Enfant Jésus,

bébé nu bénissant, semble perdu dans la composition fourmillante de détails où l’oeil ne

sait où se poser. Des architectures en ruine campent l’espace, avec des piliers richement

sculptés et des fragments d’arcades qui répondent aux volutes du cadre du triptyque. Ces

ruines sont caractéristiques du goût renaissant pour l’Antiquité, comme on en trouve

dans la peinture italienne contemporaine. Elles témoignent d’une connaissance et d’une

réinterprétation de ces modèles. La tradition flamande se perçoit, en revanche, dans le

traitement soigné du paysage regorgeant de détails ainsi que dans la minutie du rendu

des matières comme les étoffes précieuses des Mages ou les pièces d’orfèvrerie. La palette

de couleurs vives déploie une gamme de rouges qui harmonisent les différents panneaux.

Des jaunes dorés y répondent, soulignant l’aspect fastueux des scènes, tempérés par les

gris-bleus des architectures. Ce retable, probablement destiné à la dévotion privée d’un

riche commanditaire, respire l’opulence.

Pieter Coecke van Aelst (1502-1550) est un artiste flamand aux multiples talents,

architecte, peintre, sculpteur, écrivain. Elève à Bruxelles de Van Orley, peintre officiel

des Habsbourg, il entreprend un voyage en Italie entre 1521 et 1525 où il découvre

les chefs-d’oeuvre de l’Antiquité et se familiarise avec les idées de la Renaissance qu’il

contribue à diffuser largement dans les Flandres. Il édite notamment une traduction

en néerlandais du traité Sette libri dell’architettura de Serlio. En 1533, il visite même

Constantinople et grave une série de planches sur le mode de vie des Turcs. Installé

à Anvers, il dirige un atelier célèbre où l’on développe des activités aussi variées que

la gravure, la sculpture, la peinture pour vitrail ou encore le dessin pour joaillerie ou

tapisserie… Sa passion pour l’architecture se manifeste dans cette Adoration des Mages

où piliers à l’antique et colonnes de porphyre structurent les scènes. Il peint ce thème à

maintes reprises, variant chaque fois les compositions, comme l’attestent les versions du

château d’Ecouen ou du musée des Beaux-Arts de Valenciennes.

Additional Information