× Bidding has ended on this item.

Allégorie de la Suisse

ALBRECHT KAUW

Listing Image
Estimated Price Range $100,000.00 to $200,000.00
Minimum Bid $200,000.00  ( $200,000.00 + $100.00 )
Bid
$
Buyer Final Fee
  • 5.00 %
Type of item
Item description

AUCTION DETAILS

Current Price $200,000.00   ( ) Active
 
Description

1673

Huile sur panneau signé en bas au milieu.

96 x 131 cm.

Provenance : Château de Königshof-Soleure.

Certificat de René Millet Expertise.

Trois personnages surmontant des phylactères, rédigés en allemand, se répartissent

l’espace de la composition. Ils dominent un paysage où évoluent des personnages aux

proportions réduites. Dans le ciel, deux personnages ailés déroulent d’autres phylactères,

en latin, tandis qu’un bras bande un arc au-dessus du personnage central prêt à lui

décocher une flèche. Si les trois personnages sont des allégories en rapport avec la

Confédération suisse, ils le font à des titres divers. La femme, à droite, Helvetia, est

une allégorie « géographique », pacifique, qui présente, sur une table richement parée,

les produits agricoles suisses auxquels font écho les moissonneurs à l’arrière-plan. A

l’opposé, l’homme en armure, représente l’allégorie, militaire, de l’Autriche, puissant

voisin de la Suisse. Enfin, au centre, l’allégorie politique de la Confédération suisse unie

est incarnée par le personnage central tenant le drapeau de la Suisse, une croix blanche

sur fond rouge, sur lequel est inscrit, Helvetia moderna. Le paysage montagneux du fond

avec son lac a pour fonction d’évoquer la topographie de la Suisse. Les personnages sont

traités avec beaucoup de soins dans les détails. Le paysage est aussi dépeint avec précision.

Si le ciel et les lointains sont traités dans un camaïeu de gris, les trois personnages et leurs

attributs sont de couleurs vives. Le rouge prédomine ponctuant le blason, l’étendard et

enfin le drapé.

Albrecht Kauw (1621-1681) est un peintre actif en Suisse. Installé à Berne, il

est à l’aise dans tous les genres, portraits, paysages, « vues topographiques » ou encore

nature mortes. Qualifié de peintre du vivant, il connaît un grand succès. Certaines de

ces oeuvres sont destinées à décorer les murs des châteaux et des bâtiments « publics ».

Cette Allégorie de la Suisse est caractéristique de l’époque baroque par la mise en scène

théâtrale de ces personnages auxquels sont associés les figures ailées sortant des nuées.

Albrecht Kauw, dans une autre Allégorie de la Suisse de 1672 a choisi d’y confronter les

aspects positifs et négatifs, y opposant la vision critique d’une Helvetia moderna à celle,

idéale, d’une Helvetia antiqua (absente ici du tableau). Le rôle de ces représentations

allégoriques est de renforcer l’entente au sein d’une élite, dans un pays composé alors de

13 cantons confédérés, et qui doit se prémunir de puissants voisins comme l’Autriche à

la tête du Saint Empire dont la Suisse s’est retirée.

Additional Information