× Bidding has ended on this item.

La Vierge à l’Enfant avec Sainte Anne

MAÎTRE AU PERROQUET (Entourage)

Listing Image
Estimated Price Range $30,000.00 to $50,000.00
Minimum Bid $50,000.00  ( $50,000.00 + $100.00 )
Bid
$
Buyer Final Fee
  • 5.00 %
Type of item
Item description

AUCTION DETAILS

Current Price $50,000.00   ( ) Active
 
Description

vers 1560

58 x 48.5 cm

Certificat de René Millet Expertise.

Assises au premier plan sur un parapet, la Vierge et Sainte Anne conversent dans

des poses en miroir. Les tons de leurs vêtements, rouge, brun et blanc, se répondent

harmonieusement. Au centre, l’enfant Jésus, jeune garçon nu aux proportions réduites,

fait ses premiers pas sur les genoux de sa mère. Derrière cette scène familiale, s’étagent

deux arrière-plans, un premier nous montrant une campagne paisible où un berger

fait paitre son troupeau, puis plus au fond, séparé par une rangée d’arbres, un second

paysage montagneux, minéral, où se découpe la silhouette d’une ville. Seule une percée

entre les arbres, au centre, indique que l’on peut passer d’un univers à l’autre. Cette

sainte conversation mêlant trois générations, Jésus, sa mère et sa grand-mère, est un

sujet peu fréquent montrant la généalogie maternelle du Christ et donc son humanité.

Sainte Anne représente l’Eglise. Ce thème trouvera son aboutissement avec la célèbre

Sainte Anne de Vinci où ce dernier organise une symbiose entre les personnages dans une

composition où les deux femmes se superposent.

Le peintre anonyme de cette composition religieuse a évolué dans l’entourage du

« Maître au Perroquet », artiste anversois actif de 1525 à 1550, qui représentait souvent

dans ses peintures un perroquet à côté d’une coupe de fruits, seule présente ici. En effet,

la composition élégante et les attitudes gracieuses des figures féminines vêtues à la mode

de la première moitié du XVIe s. s’approche de celle du maitre. En outre, le traitement

particulièrement raffiné accordé au paysage est caractéristique de cet artiste attentif aux

détails de la campagne flamande. Cette peinture religieuse à usage privé est la commande

d’un riche marchand ou banquier résidant à Anvers. Ce port, prospère et cosmopolite,

est alors un centre production artistique considérable où la présence d’une clientèle tant

flamande qu’étrangère stimule les artistes. Le plus célèbre d’entre eux est certainement

Quentin Metsys qui développe un style singulier empreint de références aux maitres

pionniers de la peinture à l’huile comme Van Eyck.

Additional Information