× Bidding has ended on this item.

Scène de ports méditerranéens, animés de pêcheurs

ALBERTUS VAN DER BURCH

Listing Image
Estimated Price Range $40,000.00 to $70,000.00
Minimum Bid $70,000.00  ( $70,000.00 + $100.00 )
Bid
$
Buyer Final Fee
  • 5.00 %
Type of item
Item description

AUCTION DETAILS

Current Price $70,000.00   ( ) Active
 
Description

Paire d’huiles sur cartons, l’un signé en bas au centre.

29 x 40 cm.

Certificat d’Eric Turquin Expertise.

Ces deux scènes marines en pendant se répondent en miroir. L’un des côtés, gauche

ou droit, est occupé par une falaise au pied de laquelle prennent place des pêcheurs. Ainsi

entre-t-on dans la composition par ses personnages aux couleurs vives, saisis avec naturel

dans des scènes anecdotiques, pittoresques. A l’arrière-plan, la mer, avec des voiliers qui

entrent ou sortent d’un port, est traitée dans une gamme chromatique plus atténuée

pour suggérer l’éloignement. L’horizon, très bas, laisse une très large place au ciel qui

occupe plus des trois quarts de la toile. C’est pour le peintre l’occasion d’y travailler la

lumière qui filtre à travers les nuages, plus ou moins denses. Il semble nous proposer ici

les deux termes d’une journée, une aube aux accents rosés dans un ciel gris pâle et un

coucher de soleil dont la lumière orangée baigne les personnages dans un contre-jour.

Albertus Van der Burch (1672-1745) est un peintre néerlandais de paysages et

de scènes de genre. Il est l’élève de Jan Verkolje et d’Adriaen Van der Werff, membres

de la Guilde de Saint Luc, corporation qui organise le marché de l’art aux Pays-Bas,

garantissant aux artistes une certaine sécurité économique et des ateliers de travail. Les

scènes de marines sont alors très en vogue dans la société hollandaise dont le commerce

maritime est florissant avec une flotte qui sillonnent toutes les mers du globe. La mer

devient le nouveau thème de prédilection, mettant en scène des navires par tous les

temps. Le ciel y occupe toujours la majorité de la composition. Les bateaux sont alors

la proie des éléments, en lutte contre l’immensité de l’océan, ce qui rend plus héroïque

encore cette domination de la mer par les Pays-Bas. Mais la spécificité d’Albertus Van der

Burch est précisément d’ajouter des scènes pittoresques dans ses marines d’où l’homme

est habituellement absent. Dans ces Scènes de ports méditerranéens, animés de pêcheurs, il

rassemble scènes de genre et marines traditionnelles, invitant le spectateur à découvrir

quelque anecdote exotique, ici méditerranéenne, pour situer la scène et raconter une

histoire.

Additional Information